infos

infos

Le pape invite les parlementaires français à "abroger" des lois et à ne pas légiférer en fonction des "idées du moment"

Sans jamais citer la loi sur le mariage pour tous, le pape François a appelé ce samedi les parlementaires français à ne pas hésiter à "abroger" les lois si nécessaire, pour leur "apporter l'indispensable qualité qui élève et anoblit la personne humaine". Les propos du pontife - qui recevait au Vatican une délégation de députés et sénateurs de l'Hexagone - faisaient néanmoins clairement allusion à toutes les lois pouvant être considérées comme contraires aux principes de l'Eglise catholique : avortement, euthanasie, normes de bioéthique et bien sûr la loi sur le mariage homosexuel.

"Votre tâche est certes technique et juridique, consistant à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger", a déclaré le pape, qui a aussi jugé "nécessaire" de "leur insuffler (à ces lois, ndlr) un supplément, un esprit, une âme qui ne reflète pas uniquement les modes et les idées du moment, mais qui leur apporte l'indispensable qualité qui élève et anoblit la personne humaine".

Il a par ailleurs souligné que "le principe de laïcité (...) ne doit pas signifier en soi une hostilité à la réalité religieuse, ou une exclusion des religions du champ social et des débats qui l'animent". L'Eglise "désire apporter sa contribution spécifique sur des questions profondes qui engagent une vision plus complète de la personne et de son destin", a-t-il ajouté. Une contribution que l'Eglise souhaite donner au niveau "anthropologique ou sociétal, mais aussi dans les domaines politique, économique et culturel".

 



16/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres